fr.3b-international.com
Information Sur La Santé, La Maladie Et Le Traitement.



Comment fonctionnent les muscles?

Les muscles bougent nos corps. Pour ce faire, ils se contractent, ce qui génère ensuite du mouvement.
Les muscles utilisent l'énergie de notre nourriture pour produire des mouvements.

Les muscles nous permettent de déplacer consciemment nos membres, de sauter en l'air et de mâcher nos aliments.

Mais ils sont également responsables de nombreux autres processus que nous ne pouvons pas contrôler activement, tels que garder nos c?urs pompants, transporter de la nourriture dans nos tripes, et même nous faire rougir.

Nos muscles ont besoin de signaux de notre cerveau et de l'énergie de notre nourriture pour se contracter et bouger.

Pour développer de nouveaux muscles grâce à l'exercice, nous utilisons leur remarquable capacité à se réparer lorsqu'ils sont endommagés.

La contraction fait bouger les muscles

Il existe deux types de muscles: striés et lisses. Les premières ont des rayures ou des stries régulières lorsqu'elles sont observées au microscope. Ces stries sont dues à la disposition des fibres musculaires, qui forment des lignes parallèles.

Les muscles qui font bouger les parties de notre corps sont appelés muscles squelettiques et constituent un type de muscle strié. Nous pouvons activement les contrôler avec notre cerveau. Un autre type de muscle strié est celui qui maintient le pompage de notre c?ur, ce que nous sommes incapables de contrôler activement.

Des molécules spécifiques au sein des fibres musculaires permettent aux muscles striés de se contracter rapidement, ce qui nous permet de bouger. Les principaux acteurs de ce processus complexe sont les molécules appelées actine et myosine.

Les scientifiques continuent d'être en désaccord sur ce qui permet à l'actine et à la myosine de travailler ensemble pour former un contrat musculaire complet. Ce que l'on sait, cependant, c'est que ce processus dépend de l'énergie générée par la nourriture que nous mangeons.

Les contractions que produisent les muscles lisses ont tendance à être plus graduelles que celles produites par le muscle strié. Un exemple est le mouvement lent et contrôlé des aliments dans le système digestif.

Les muscles lisses n'ont pas de stries et nous ne pouvons pas contrôler activement ce qu'ils font.

Le calcium stimule la contraction

Les voies qui régulent la contraction des muscles striés et lisses sont très différentes. Mais ils ont une chose en commun: le calcium est le messager moléculaire clé du processus.

Les muscles striés reçoivent leurs déclencheurs du cerveau via les neurones moteurs. Cela se traduit par une accumulation de calcium dans le muscle, ce qui permet à l'actine et à la myosine d'agir.

Les cellules musculaires lisses peuvent être activées par signalisation neuronale ou par des hormones. Les deux mécanismes entraînent une modification du taux de calcium dans les cellules musculaires. Cela conduit à l'activation de la myosine et, à son tour, à la contraction musculaire.

Certains muscles lisses sont en contraction permanente et les muscles qui tapissent nos vaisseaux sanguins appartiennent à cette catégorie. Un apport constant de calcium permet à ces muscles de réguler le flux sanguin. Par exemple, lorsque les muscles qui tapissent les vaisseaux sanguins de notre visage se détendent, nous rougissons.

Réparation musculaire

Lorsque nous faisons de l'exercice, nous endommageons nos muscles. Par la suite, les cellules souches réparent les dommages et les muscles deviennent plus forts.

Nouvelle recherche menée par la faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université George Washington à Washington, DC - publiée cette semaine dans la revue Signalisation scientifique - conteste une hypothèse commune à propos de ce processus.

La cellule génère des espèces réactives de l'oxygène (ROS) en tant que sous-produit, en particulier lorsque la consommation d'énergie est élevée, par exemple pendant un exercice. Les ROS peuvent être très toxiques pour les cellules et, jusqu'à présent, on pensait qu'elles empêchaient la réparation musculaire.

«La communauté du fitness est toujours convaincue que la prise de suppléments d'antioxydants après une séance d'entraînement aidera vos muscles à mieux se rétablir», explique l'auteur principal de l'étude, Adam Horn.

Mais les recherches de l'équipe ont montré que les muscles contrôlent étroitement les niveaux de ROS après une blessure, et que les ROS sont indispensables à la réparation.

Si vous êtes parmi ceux qui recherchent des antioxydants pour accélérer la réparation musculaire après votre entraînement, il peut être utile de laisser vos muscles agir eux-mêmes.

Schizophrénie liée à un triple risque de décès

Schizophrénie liée à un triple risque de décès

Une étude portant sur les tendances sur une période de 20 ans dans une grande population canadienne a révélé que les personnes atteintes de schizophrénie étaient trois fois plus susceptibles de mourir que les personnes qui n'en étaient pas atteintes. Les personnes atteintes de ce trouble avaient également une espérance de vie inférieure. Les chercheurs ont constaté un grand écart d'espérance de vie entre les personnes atteintes de schizophrénie et celles qui n'en souffraient pas.

(Health)

Les adultes prématurés ont un cerveau «plus âgé», trouve une étude

Les adultes prématurés ont un cerveau «plus âgé», trouve une étude

Une nouvelle étude révèle que les adolescents et les adultes nés très prématurément peuvent avoir un cerveau "plus âgé" que ceux nés à terme. Les chercheurs disent que la naissance prématurée peut accélérer la maturation du cerveau. Les chercheurs ont identifié des changements dans la structure cérébrale des adultes nés entre 28 et 32 ??semaines de gestation et correspondant à un vieillissement cérébral accéléré, ce qui signifie que leur cerveau semblait plus âgé que celui de leurs homologues non prématurés.

(Health)