fr.3b-international.com
Information Sur La Santé, La Maladie Et Le Traitement.



L'endométriose augmente le risque de maladie intestinale inflammatoire

Environ une femme en âge de procréer sur dix souffre d'endométriose, une maladie assez courante dans laquelle des cellules de la muqueuse de l'utérus se développent dans d'autres parties du corps. Selon une étude publiée dans Intestinles femmes atteintes d'endométriose sont presque deux fois plus susceptibles de développer une maladie inflammatoire de l'intestin que les autres femmes. L'effet peut durer jusqu'à 20 ans après un diagnostic d'endométriose.
L'endométriose et les maladies inflammatoires de l'intestin sont à la fois des troubles inflammatoires chroniques qui affectent l'intestin et des douleurs abdominales. Les deux troubles commencent généralement chez les jeunes adultes.
Les chercheurs ont surveillé la santé à long terme de plus de 37 000 femmes danoises hospitalisées avec une endométriose entre 1977 et 2007 pendant une période moyenne de 13 ans.
Au cours de cette période de surveillance, 320 de ces femmes ont développé une maladie inflammatoire de l'intestin, dont 228 ont été diagnostiquées avec une colite ulcéreuse et 92 avec une maladie de Crohn. Cela se traduit par un risque 50% plus élevé de développer une maladie inflammatoire de l'intestin chez les personnes atteintes d'endométriose par rapport aux femmes de la population générale.
La durée moyenne du développement de la maladie inflammatoire de l'intestin chez les femmes après un diagnostic d'endométriose était d'environ 10 ans.
Lorsque les chercheurs ont restreint l'étude aux cas d'endométriose confirmée par chirurgie, ils ont découvert que le risque augmentait à 80% et que l'effet persistait pendant plus de 20 ans après le diagnostic initial.
Les chercheurs concluent que l'association entre les deux troubles pourrait potentiellement s'expliquer par le fait que les deux troubles partagent des causes communes ou, par les effets du traitement de l'endométriose. Selon certaines recherches, l'utilisation d'un contraceptif oral à long terme pourrait augmenter le risque de développer une maladie inflammatoire de l'intestin.
Écrit par Petra Rattue

Des millions de décès dus à la tuberculose pourraient être évités en limitant le tabagisme

Des millions de décès dus à la tuberculose pourraient être évités en limitant le tabagisme

La réduction du tabagisme dans le monde par une lutte antitabac agressive pourrait prévenir des millions de décès dus à la tuberculose, selon une nouvelle étude publiée dans le BMJ selon laquelle le tabagisme compromet les progrès vers les objectifs du millénaire visant à réduire les décès dus à la tuberculose. Le médecin Dr Sanjay Basu, du Département de médecine de l'Université de Californie à San Francisco (UCSF), et ses collègues ont mis au point un modèle mathématique d'épidémies de tuberculose pour calculer l'effet des futures tendances du tabagisme sur la lutte antituberculeuse.

(Health)

Risque de cancer du poumon réduit en mangeant de l'ail cru

Risque de cancer du poumon réduit en mangeant de l'ail cru

Selon une étude publiée dans la revue Cancer Prevention Research, la consommation d’ail deux fois par semaine pourrait réduire de moitié le risque de cancer du poumon. Des chercheurs du Centre provincial de contrôle et de prévention des maladies du Jiangsu en Chine ont mené une étude de contrôle de cas basée sur la population entre 2003 et 2010 pour analyser le lien entre la consommation d'ail cru et le cancer du poumon.

(Health)